L avenir de l'emploi

Lors du premier semestre 2010, 4.456.000 personnes étaient au travail en Belgique, soit 50.000 ou 1,1 pc de plus que l’année précédente, indique une enquête sur les forces de travail menée par le SPF Economie (le service public fédéral ) qui gère notamment les matières liées à l’économie, les classes moyennes, l’énergie, le commerce extérieur et la politique scientifique. Il gère notamment la Banque-Carrefour des Entreprises. Selon eux, l’emploi progresse surtout chez les plus de 50 ans et les personnes qui ont un niveau d’instruction élevé. La hausse du nombre de personnes occupées concerne autant les hommes (+1 pc) que les femmes (+1,3 pc). L’emploi des jeunes poursuit, par contre, son repli. L’évolution de l’emploi par région montre une hausse à Bruxelles (+3,2 pc) et en Flandre(+1,4 pc) mais une légère baisse en Walonie (-0,1 pc).Le nombre de chômeurs a également augmenté. Au premier semestre 2010, on dénombrait 406.000 chômeurs en Belgique, soit une hausse de 39.000 unités ou de 10,6 pc par rapport au premier semestre 2009. La hausse du chômage en Belgique est plus sensible chez les jeunes. La Flandre (+14,4 pc) connaît la plus forte progression du chômage, suivie de Bruxelles (13,6 pc) et de la Wallonie (6 pc).Par ailleurs, le taux d’emploi au premier semestre 2010 atteignait 61,7 pc, le taux d’activité 67,3 pc et le taux de chômage 8,4 pc. La comparaison du premier semestre 2010 au premier semestre 2009 permet de constater que le taux d’emploi reste pratiquement stable et que le taux de chômage augmente, de même que le taux d’activité.
Par contre, sans être forcement contradictoire, le même service public fédéral Économie, annonce que le nombre de faillites en est en hausse de 3,2% en octobre. En octobre 2010, 868 entreprises ont fait faillite en Belgique, soit une augmentation de 3,2% par rapport à octobre 2009.

Durant les trois

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *